18 mai 2016

Aménagement d’un dispensaire dans le village de Ta Phin au Vietnam

Objectif du projet

Aménagement du dispensaire du village de Ta Phin pour diminuer les infections gynécologiques et dermatologiques.

Public concerné

500 familles du village de Ta Phin soit 2500 personnes.

Le projet

Type de projet : santé.

Localisation : village de Ta Phin, province de Lao Caï, au nord du Vietnam,

Date : été et automne 2016

Contexte

Les différents hameaux formant le village sont très dispersés et composés d’environ 500 foyers (soit environ 2500 personnes). Ces familles vivent presque toutes en dessous du seuil de pauvreté de deux dollars par jour et par famille. Elles vivent de la culture du riz et de la broderie.
Ta-Phin est un petit village à 700 mètres d’altitude, ces familles sont parfois très isolées.

Le principal objectif du projet est d’aménager le dispensaire existant pour améliorer le suivi médical, les soins et l’hygiène de ces familles. Cet aménagement se fera avec le concours de deux groupes d’étudiants médecins et infirmières en séjour solidaire en juillet et août 2016.

Toujours dans l’optique de l’amélioration des conditions de vie des familles et de leur santé, en plus de l’aménagement du dispensaire EPVN installera deux filtres à eau Katadyn, pour éviter les maladies liées à l’eau non potable.

Enfin, il est prévu déplacer dans la petite annexe du dispensaire l’atelier de savons mis en place par EPVN depuis l’été 2014. Cet atelier est déplacé notamment pour davantage impliquer les acteurs locaux.

Déroulement du projet

Les travaux d’aménagement du dispensaire commencent en juillet 2016 par :

  • l’installation de douches avec eau chaude et de lavabos
  • la création de toilettes
  • l’installation d’une armoire à pharmacie tropicalisée
  • l’achat de matériel médical tels qu’un pèse-personne, un stéthoscope, des serviettes de toilette, de produits d’hygiène et de la vitamine K

Les étudiants en médecine et infirmières effectueront, avec la sage femme l’infirmière du dispensaire, le suivi des femmes enceintes avant et après l’accouchement. Ils assureront également des séances de prévention des maladies et des infections (notamment dermatologiques et gynécologiques).

Une formation sur « les dangers liés à l’eau » sera dispensée par les étudiants médicaux.
Les filtres à eau seront installés et le fonctionnement et la maintenance expliqués aux habitants.

Des séances de lavage des mains et brossage des dents seront réalisées grâce aux autres jeunes EPVN en séjour solidaire.

Des fiches simples plastifiées avec des dessins seront installées au dispensaire, à l’école et seront distribuées aux familles.

Partenaires du projet

  • Le projet est issu d’une demande de l’infirmière et de la sage-femme de Ta Phin face aux infections gynécologiques fréquentes. De même pour le suivi des nourrissons et des grossesses.
  • La Croix Rouge locale de Ta Phin est impliquée dans le projet et sera présente lors des séances de vaccination et de sensibilisation à l’hygiène.
  • La population locale : les habitants de Ta Phin ont commencé sous l’égide d’EPVN, et à leur demande, de fabriquer les premiers savons pour le village l’été 2014 puis l’été 2015 (avec des formules plus adaptées aux condimentions d’humidité locales).

Coût et financement du projet

– Coût : 3000 € pour la construction des douches et des toilettes, 90€ pour la pharmacie tropicalisée
– En recherche de financement.

Contact EPVN

Si vous êtes intéressé par ce projet vous pouvez nous écrire à contact@epvn.org.

Nous utilisons des cookies de suivi de la fréquentation, merci d'en accepter l’utilisation. Plus d’informations

EPVN utilise des cookies d’analyse d’audience pour nous permettent d’améliorer l’expérience utilisateur. Nous utilisons des services tels que Google Analytics pour savoir quelles sont les pages les plus visitées. Ces informations sont utilisées en interne uniquement et ne peuvent faire l’objet d’un transfert à des tiers ni être utilisées à des fins commerciales.

Fermer